La présente Campagne nationale de promotion du leadership féminin (CNPLF) est une initiative portée par un consortium d’organisations de jeunes à savoir : la Plateforme Nationale des Jeunes pour les Objectifs du Développement Durable au Burkina Faso (PNJ-ODD/BF), l’Association des Jeunes pour le Développement Durable au Burkina Faso (AJDD/BF), le réseau AfriYAN Burkina et le centre d’expertise et d’incubation A.kri.

  1. La Plateforme Nationale des Jeunes pour les Objectifs du Développement Durable au Burkina Faso (PNJ-ODD/BF) est un regroupement de 15 réseaux et associations de jeunesse œuvrant dans les 17 domaines couverts par les Objectifs du Développement Durable. Il permet la synergie d’actions entre les jeunes en créant une chaine dans les différentes actions portées. Il est aussi soutenu dans ses interventions par un réseau de personnalités appelées Elders et conseillers.
  • L’Association des Jeunes pour le Développement Durable au Burkina Faso (AJDD/BF) a été créée en 2007 par des jeunes issus du parlement des enfants, avec pour but essentiel de faire la promotion des droits de l’enfant. Après 10 années d’actions, elle intervient dans le domaine de la participation des jeunes au processus démocratique, la gouvernance locale, la réinsertion des enfants et jeunes exclus, l’accès à l’eau et l’assainissement et la promotion de l’autonomisation et du leadership féminin à travers plusieurs projets.
  • Le réseau des jeunes africains des adolescents et des jeunes pour la population et le développement (AfriYAN), est un réseau panafricain crée en 2005 en Zambie. Après sa restructuration intervenue en juin 2017, il s’est fixé comme nouveau défi, la capture du dividende démographique par les jeunes. Dans ce sens, le Burkina Faso assure le secrétariat régional du Pilier I : Emploi et entreprenariat du dividende démographique pour l’Afrique de l’ouest et du centre. Au niveau national, la nouvelle équipe a placé son mandat sous le signe du renforcement des capacités des jeunes et la promotion de l’autonomisation de la jeune fille.
  • Enfin, le centre d’expertise et d’incubation A.Kri, est une structure créée essentiellement pour trois objectifs :
  • Aider à la transformation des associations de jeunesse en entreprises sociales pour absorber le chômage et assurer la pérennisation de leurs interventions ;
  • Soutenir de manière particulière l’entreprenariat féminin par l’incubation d’initiatives et le renforcement continu des capacités en leadership ;
  • Être un hub d’innovation dans les domaines clés pour la jeunesse (chaine de valeur agriculture, éducation, citoyenneté…) du Burkina Faso et une vitrine de l’excellence de la jeunesse burkinabè sur le plan international.

Ces quatre organisations ont mis en place un commissariat général qui a la charge de piloter l’ensemble du processus de mise en œuvre de la campagne.