La Campagne nationale de promotion du leadership féminin (CNPLF) est une initiative portée par un consortium d’organisations de jeunes: la Plateforme Nationale des Jeunes pour les Objectifs du Développement Durable au Burkina Faso (PNJ-ODD/BF), l’Association des Jeunes pour le Développement Durable au Burkina Faso (AJDD/BF), le réseau AfriYAN Burkina et le centre d’expertise et d’incubation A.kri.

Elle est placée sous le Patronage de Madame Sika KABORE, Epouse de Son Excellence Monsieur le Président du Faso.

Elle a pour but principal : « la constitution d’un tandem intergénérationnel de femmes leaders capables de porter les défis du développement africain en général et du Burkina Faso en particulier, aux plans politique, économique, sociale pour la capture du dividende démographique et vers l’atteinte des objectifs du développement durable ».

La CNPLF entend former au moins 1 500 jeunes femmes en leadership, entreprenariat

La campagne comporte quatre principales activités:

  1. Le « Salon des Initiatives Féminines pour le Développement (SIFeD) »: offrir un cadre à 20 jeunes femmes entrepreneures par an, pour exposer leurs oeuvres et permettre l’accès à un incubateur/accelérateur au moins au 3 premières ;
  2. Des rencontres régionales du leadership féminin: organiser des dialogues intergénérationnelles entre femmes modèles de réussite et des jeunes filles/femmes désireuses de suivre leurs traces ;
  3. Le « Women Leadership in Africa Forum »:
    • Offrir un cadre de dialogue intergénérationnel entre des femmes modèles de réussite aussi bien au niveau national qu’international et 200 jeunes femmes annuellement: Panels de haut niveau, témoignage, coaching ;
    • Créer des liens permanents à travers un programme de mentorat ;
    • Créer des conditions d’apprentissage au plus haut niveau par le tutorat dans de prestigieuses institutions.
  4. La nuit du Leadership Féminin sous le nom de « les trophées Guimbi »: Célébrer l’excellence de la femme à tous les niveaux par la remise des prix « GUIMBI ».

Pour nous, la transformation de la situation de la femme passe inéluctablement par le combat acharné et sans répit contre les fléaux qui assaillent la vie des femmes et jeunes filles du Burkina Faso mais aussi par plus d’implication de la femme dans la gouvernance et la vie économique de notre pays.

Notre conviction et le sens de notre combat:  » Tant que les femmes, ne seront pas à 100% aux côtés des hommes pour assurer l’équilibre de 50% chacun, le développement de notre continent tant aimé piétinera. »

 

Le Commissaire général

Cheick Fayçal TRAORE

Chevalier de l’ordre du mérite burkinabè